Archives de avril, 2013

Grimm1

Bonjour à tous !

Nouvelle série, et nouvel article sur le blog. Cette fois, c’est Grimm qui s’y colle, une série de policier / fantasy développée par la chaine américaine NBC. J’en suis à la saison 1, 22 épisodes, et mon bilan – comme l’indique mon titre – reste mitigé. Pour le détail et mon analyse, c’est en dessous, et … c’est parti !

I) Un concept intéressant

L’intrigue de Grimm est basée sur le personnage central : le détective Nick Buckhardt, de la police de Portland. Celui-ci découvre un jour qu’il est un descendant de la famille Grimm, et qu’il est un des seuls capable de voir des créatures mythologiques ayant pris forme humaine pour se dissimuler parmi les humains. Seulement, si certaines créatures sont pacifiques, toutes ne sont pas bien intentionnées. A notre héros donc de défendre les humains contre les menaces que représentent certains monstres.

Le concept de Grimm est en effet assez sympatoche, puisqu’il s’agit en fait d’une grosse excuse pour amener tout un tas de monstres et bestioles en tout genre, des Contes de Grimm justement, dans la vie quotidienne, partant du postulat que ceux-ci se dissimulent parmi nous. Et de voir dans chaque épisode les transformations en monstre de comédiens du show. Ce qui est particulièrement divertissant d’ailleurs, c’est de voir que les acteurs sont choisis judicieusement pour intégrer le rôle d’un troll/une souris / un castor / que sais-je encore …

(suite…)

Publicités

Golgo 13-1

Salut les gens ! J’espère que vous allez bien.

Une nouvelle série terminée au compteur, et par conséquent : un nouvel article sur le blog, histoire de vous en parler (et garanti 100% pas de spoil).

Aujourd’hui, je passe donc au grill la série Golgo 13, un animé basé sur un tueur professionnel. Et quel tueur ! Rien de moins qu’un des (sinon LE) meilleur(s) dans son domaine. Ça promet des missions périlleuses …

I) L’intrigue de Golgo 13

L’histoire se centre donc sur le japonais Duke Togo, alias Golgo 13, un des meilleurs tueur à gage du monde, évidemment hautement qualifié donc. Et celui-ci est plus particulièrement spécialisé dans le tir au sniper (M16 plus exactement), arme avec laquelle il fait des miracles et réussit des tirs impossibles. Celui-ci se verra donc, au gré des épisodes, confier des missions d’assassinats de grands dirigeants, de parrain de la mafia ou de riche héritier volage, selon les clients qu’il rencontrera. Mais attention à qui essayerait de doubler Golgo 13. On ne devient pas un des meilleurs tueurs de la planète sans prendre un minimum de précaution …

Comme vous pouvez le lire, l’histoire reste assez « peu originale ». Le personnage central du tueur sans sentiments (ou presque) et méga « pro » a déjà été utilisée de nombreuses fois. Reste que personnellement, ces histoires de tueurs badass, moi je marche toujours, si tant est que le reste soit intéressant et un peu original. Voyons donc voir ce que celui-ci a à offrir.

Ici, on suit donc les divers assassinats d’un tueur accompli, exactement comme 47, le tueur de la série de jeu vidéo Hitman. Et plus exactement le 47 « du début », soit le meurtrier spécialisé dans les missions extrêmement difficiles, avec un tir de sniper à des kms de distances, ou qui accède à des endroits impossibles d’accès. Pas comme celui du dernier jeu vidéo en date (Hitman Absolution), extrêmement décevant au niveau scénario ….

L’histoire n’est donc ici qu’un gros prétexte pour voir, à chaque épisode de l’animé, la réalisation d’un contrat par Golgo 13. Un peu comme si on avait repris Nicky Larson (un de mes héros favoris), mais que cette fois, ce n’était plus sur le ton humoristique, mais avec un personnage principal toujours sérieux. Autant dire une machine à tuer imbattable, donc !

Évidemment, principe de l’histoire oblige, c’est parfois sanglant : Balle dans tête et compagnie. Donc mauvaise idée de regarder ça avec le petit cousin, petit frère ou autre, sachez-le (même si on reste dans le « soft » à ce niveau, par rapport à ce que l’on aurait pu montrer).

Golgo 13-2   Golgo 13-3

(suite…)

bscap0000

Salut à tous !

Au programme de ce nouveau billet, un article sur une « petite nouvelle » dans les Shows TV, mais qui monte – qui monte et gagne beaucoup à être connue : Revenge.

Produite par la chaine américaine ABC (Once Upon a Time, Nashville et surtout Castle), la première série compte 22 épisodes, tandis que la seconde saison actuellement en cours aux USA en est au 18 ou 19ème épisode. Autant dire qu’il est temps de prendre le train en marche pour les amateurs de séries.

Et autant dire que j’ai adoré regarder « Revenge ». Par conséquent, mon article est garanti 0% spoil, mais 100% donneur d’envie de regarder !

I) Un concept ancien mais toujours sympathique

Le concept de la série est en effet relativement peu original : la vengeance (noooonn ? 😀 ). Plus précisément, les scénaristes ont déclarés s’inspirer de l’histoire du Comte de Monte-Cristo, un livre d’Alexandre Dumas (‘savez : Les 3 mousquetaires, toussa) qui raconte la revanche d’un ancien noble trahi par tous ses amis et envoyé injustement en prison. A sa sortie, de nombreuses années plus tard, le Comte décide donc de se venger de tous ses anciens « amis », en les tuant chacun à leur tour !

Pour le show, il s’agit ici d’une intrigue très semblable, à savoir le destin d’Amanda Clarke, dont le père a été injustement condamné comme terroriste et fraude de sociétés, portant le chapeau à la place d’une (très) riche famille. Bien décidé à se venger d’une manière ou d’une autre, elle revient des années plus tard sous le pseudonyme d’Emily Thorne, et avec l’objectif de détruire entièrement cette maudite famille et tous leurs amis. Et elle a eu le temps de réfléchir à un plan … diabolique !

(suite…)

Blade 1

Yop les gens ! Comment allez-vous bien ? J’espère que bien ! (Oui, cette phrase d’intro ne veut rien dire).

Ayant fini une nouvelle série, je ne résiste pas à la passer au peigne fin avec vous (et toutes mes excuses pour la parution tardive, mais faut bien prendre le temps de regarder les séries pour pouvoir en parler ensuite 😉 ).

Donc, aujourd’hui, c’est Blade qui s’y colle. Et si beaucoup d’entre vous connaissent la trilogie de films avec Wesley Snipes, moins connaissent la série animé. Et je vais vous dire … c’est pas si grave 😀

I) Blade, un univers bien fendard !

L’univers de Blade est, il faut l’avouer, assez jouissif : c’est l’histoire d’un semi-vampire, Eric Brooks, qui réunit le meilleur des deux clans. Il voit le jour alors que sa mère, enceinte, s’est faite mordre par un vampire ultra badass, j’ai nommé Deacon Frost. Le petit mioche va donc se retrouver avec des pouvoirs +1000, et zéro inconvénient des vampires (bon, je résume, mais c’est l’idée). Bien décidé à se venger des vilains suceurs de sang qui ont tué sa mère (plus tout un tas d’autres gens, en fait), il décide de partir en croisade contre ceux-ci, et à commencer par le maléfique Deacon Frost, principal responsable de la mort de sa génitrice.

Au niveau de l’anime, pas de surprise : le speech de base est quasiment respecté à la lettre, dans le sens où les épisodes retracent exactement ce que je viens de vous dire. Sans surprise donc, mais en fait, on s’en fout, puisque ce qu’on veut avant tout (avouons-le), c’est voir des combats et du sang gicler.

Blade 2   Blade 3

(suite…)

White Collar 1

Salut à tous les potos !

Aujourd’hui sur mon blog, un article pour vous parler d’une série que j’affectionne particulièrement : White Collar.

Alors, avec « W.C. » (blague pourrie, check !), on en est déjà – le temps passe vite -, à la saison 4. Kesseussé ? Que vaut la série ?  Réponse tout de suite !

I) White Collar : Une chouette intrigue de base

J’aime assez comparer la série à ce à quoi ressemblerait l’hypothétique suite du film « Attrapes-moi si tu peux », avec Léonardo Di Caprio. En effet, à la fin du film, le héros, ex-voleur / faussaire /arnaqueur professionnel,  rejoint l’équipe du flic tenace qui l’a arrêté. Et de former une team « badass » qui va attraper les méchants comme pour rire ! Et bien, c’est exactement l’intrigue de base de White Collar (FBI Duo très spécial, en français *très moche* dans le texte). Dans la série, l’on suit l’intrigue d’un duo de choc, à savoir le séduisant gentleman-cambrioleur Neal Caffrey (Matt Bomer) et le très rusé enquêteur du FBI, Peter Burke (Tim DeKay), au travers de leurs aventures afin de coffrer les voleurs, faussaires et autres arnaqueurs de grand chemin.

La série est essentiellement basée sur ce duo de personnages que tout oppose. Entre un flic droit dans ses bottes et un ex-arnaqueur coffré par le premier, et qui a du mal à renoncer à ce pour quoi il est sacrément doué, l’entente n’est pas au départ des plus cordiales ! Si l’idée n’est pas nouvelle, le traitement qui en fait est très correct, les comédiens sont bons et ont la gueule de l’emploi. Résultat : ça fonctionne plutôt bien. De même, certains rôles au départ secondaires prendront petit à petit de l’importance dans le show, comme celui de la femme de Peter, Elizabeth Burke, jouée par la voluptueuse Tiffani Amber Thiessen (Beverly Hills 90210), ou les rôles du meilleur-ami-de-Neal-et-aussi-carrément-arnaqueur Mozzie (Willie Garson) ou encore de l’enquêtrice d’assurance Sara (Hilarie Burton).

(suite…)