[Critique] JoJo’s Bizarre Adventure 2012 : ça, c’est du bon anime !

Publié: 28 mai 2013 dans Animes
Tags:, , , , , , ,

jojo

Yop les gens ! Quoi de neuf chez vous ?

Chez moi, une énième série d’anime est passé à la casserole. Et je dois avouer, même si j’avoue que je partais presque convaincu d’avance, que ce fut du lourd, du très lourd même !

En effet, je vous parle ici de l’animé JoJo’s Bizarre Adventure, version 2012. De fait, il s’agit d’un remake, puisque la série a déjà connu une transcription en O.A.V. de 13 épisodes il y a quelques années. Et ces épisodes étaient déjà pas mal réussi pour le coup.

Alors, cela valait-il le coup de reparler de JoJo ? Et est-ce réussi ? Les réponses sont simples : « Oui » et « Oh que oui ! ». Tout de suite donc , « présentationnage et explicationnage » de pourquoi JoJo’s Bizarre Adventure nouvelle version, ça envoie du pâté :

I) Un contenu conséquent et une ambiance solide

Pour ceux qui l’ignorent, JoJo’s Bizarre Adventure est à l’origine un manga de Hirohiko Araki.

Et pas un simple manga d’ailleurs : un des plus prolifiques et des plus anciens encore publiés au Japon (Ils en sont au 107ème volume à ce jour, la série ayant démarré en 1987 !). Sachant ça, on se dit forcément que l’auteur doit être sacrément lent pour dessiner ça doit surement pas être trop mauvais si c’est publié depuis plus de 25 ans et que ça marche toujours aussi bien.

Le manga a connu principalement son essor grâce à deux éléments : son style graphique débridé fort proche d’un Hokuto No Ken (On dit Ken le survivant de ce côté ci du monde), avec les musculatures impressionnantes, voire disproportionnées des combattants. Et en second lieu, sa capacité à surprendre le lecteur en « sortant des sentiers battus » en matière de manga, qu’il s’agisse de la mise-en-place de l’histoire ou de son développement.

En effet, l’histoire ne suit pas un héros, mais plusieurs. Une famille plus exactement : les Joestar. Et tous ses membres ont un prénom commençant par « Jo » : Joseph, Jonathan, Jôtaro, etc. D’où leur diminutif, à tous, de « JoJo » reprenant la première syllabe de leur prénom et de leur nom de famille. Les membres de cette famille disposant d’un pouvoir très puissant, ils se retrouvent donc à devoir combattre, dans différentes époques, d’autres combattants surpuissants, ayant des plans plus ou moins diaboliques pour le monde.

Suivant assez scrupuleusement l’histoire d’origine, les 26 épisodes de cette saison nous racontent donc l’histoire des deux premiers arcs du manga, couvrant les deux premières générations de Joestar : Jonathan et Joseph, se déroulant respectivement à la fin du XIXème siècle et dans les années 30 .

jojo2   jojo3

II) Des combats réussis

Un autre élément très particulier dans ce manga, ce sont évidemment les combats. Ceux-ci s’effectuent via le « stand » de chacun des adversaires, soit un pouvoir unique pouvant être comparé à « la volonté » du combattant. Et contrairement à ce qu’on voit dans la plupart des autres animés (CDZ et Dragon Ball pour les anciens, Naruto, Bleach  et Fairy Tail) pour les récents), il n’y a pas vraiment ici de coté caricatural où « le héros se relève après avoir subi d’énormes dégâts grâce à la force de son courage, et retourne au combat une fois de plus pour casser la figure au vilain ».

Non ! Pas du tout même, et c’est ça qui fait la richesse de l’univers. Ici, on sort totalement des codes du genre. Les combats sont durs, sanglants, et ne laissent que peu de chance au hasard. Les adversaires n’hésitent pas à se battre à plusieurs contre un seul, pour être sur de gagner. De même, l’aspect stratégique des affrontements, les tactiques employés prouvent souvent que les combattants sont de véritables stratèges, particulièrement intelligents et ingénieux.

Par exemple, les techniques les plus violentes et mortelles sont bien souvent de sortie dès le début du combat, histoire d’assurer une victoire immédiate et rapide si possible. Et que dire des combattants qui, trop sûr d’eux, se font ratatiner (voire meurent carrément !) quand ils se battent contre plus fort qu’eux ou simplement parce qu’ils ont sous-estimé l’adversaire.

Vous l’aurez compris, l’aspect des combats de ce « JoJo » est ici très différent du schéma habituel rencontré dans les animés, et les rebondissements sont légions, tant les tactiques des combattants sont élaborées et vicieuses parfois. Mais c’est justement pour ça que c’est si bon !

III) Conclusion

En conclusion, ce nouvel animé de JoJo est, selon moi, particulièrement réussi. Il respecte parfaitement le matériau d’origine, et ne s’écarte pas de l’histoire de base, même si on sent bien que l’histoire est sacrément condensée (fallait caser 12 tomes en 26 épisodes quand même !). L’intrigue reste donc aussi captivante sur notre écran que dans les mangas papiers, et le spectateur sera vite accroché.

De même, le style graphique très original parfois est une vraie bonne idée et un succès indéniable (exemple : inscription sur l’image d’onomatopées comme dans les images mangas, couleurs flashy de temps à autres, etc). Les dessins de toute beauté participent donc pour beaucoup à l’ambiance de l’oeuvre, et je mets ma main à couper que ça sera repiqué par d’autres, dans d’autres animés.

Pour peu que vous soyez amateur d’animes, et plus particulièrement de shonen, JoJo’s Bizarre Adventure est fait pour vous. Une seule chose à dire: on veut la suite !!!

PS : Et d’ailleurs, aux dernières nouvelles une nouvelle saison, sur l’arc 3, semble avoir été confirmée suite au succès rencontré par la série : Hourra !!

jojo4   jojo5

Publicités
commentaires
  1. Horny dit :

    J’adore le 1e arc ou on voit progressivement monter la tension entre Johnathan Joestar et Dio Brando sur plusieurs années. Le final dans le bateau est juste épique.

    J’aime un peu moins le deuxieme arc. Trop bourrin du coup le scénario est un peu mis en retrait et surtout Joseph est un personnage insupportable … la tête à claque par excellence. M’enfin ca reste quand même très bon.

  2. Lanfeust dit :

    Saloute Horny !
    Je comprends ton impression pour le 1er arc. Il est effectivement mieux développé et l’intrigue est plus détaillée que dans le second ou c’est très orienté combat et où peu de personnages sont présentés, voire certains à peine ébauchés.

    Après, j’ai trouvé personnellement que le final sur le bateau, c’était à la fois génial mais super mal amené / vachement expédié. Mais bon, je suppose qu’ils étaient un peu coincé par le « petits » nombre d’épisode à disposition pour tout raconter.

    Et pour Joseph, ben perso j’ai adoré le personnage moi, ah ah ! 😀 Il est clairement prétentieux, vaniteux et blagueur foireux, mais c’est justement pour ça que je le trouvais marrant. ça changeait ! Mais je comprends qu’il puisse t’énerver, c’est vraiment dans le caractère du personnage.

    (En passant, quelle idée géniale d’avoir des générations comme ça, avec des personnalités propres et différentes dans une même famille ! L’auteur aurait pu se contenter de « copier » le caractère héroïque, mais non !).

  3. Horny dit :

    Le générique de fin dans sa version originale par le groupe YES.

  4. Lanfeust dit :

    Bien vu Horny !
    Je savais que je connaissais, mais je n’ai jamais fait le lien alors que je connais la chanson de base. Le pire, c’est que maintenant, je vois JoJo quand j’écoute cette chanson 😀

  5. Sp!nz dit :

    En tant que fan de la première heure (bon n’exagérons rien, on parle d’une oeuvre de 1987) et collectionneur de tout produits de la licence à mes heures perdus je ne peux qu’être enthousiaste en voyant ce genre de critiques qui ne feront qu’accroître la notoriété de la série en Occident.

    Hirohiko Araki est un maître à qui je compte bien faire honneur tôt ou tard.

    Ce que j’apprécie le plus dans l’anime c’est les phylactères et l’utilisation d’un jeu de couleurs psychédélique typique de l’auteur, sans parler de la bande-son (Roundabout de Yes) où l’on sent encore le petit détail qui le démarque des autres mangakas car sauf erreur de ma part l’anime, tout comme le jeu sorti initialement sur CPS-3 (et All-Star bientôt sur Ps3), a été supervisé par Araki.

    Désormais, je n’attends qu’une chose : une date de diffusion pour la nouvelle version de Stardust Crusaders

  6. […] Il y a quelques temps, je vous parlais de la nouvelle version de l’animé JoJo’s Bizarre Adventure (ici pour les curieux). […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s