[Impression] 2 jeux juste terminés et ma foi, bien sympatoches !

Publié: 1 septembre 2013 dans Jeux vidéos
Tags:, , , , , ,

coloriage-jeux-video

Salut les gens !

Aujourd’hui, un petit article pour vous parler de deux jeux que je viens de terminer, et qui m’ont laissé un chouette petit goût en bouche ! Par conséquent, je ne résiste pas à l’envie de vous en toucher un mot (garanti 100 % non spoil). Qui sait ? Peut-être cela créera-t-il des envies chez certains ?

Ces deux jeux sont donc Remember Me et Evoland. Et autant dire qu’ils ne jouent pas du tout dans la même catégorie, raison pour laquelle ils sont si agréables l’un comme l’autre : pas de compétition.

I) Remember Me

Soft récent donc les amateurs de jeux-vidéos ont forcément entendus parler, Remember Me est surtout connu pour ses graphismes très réussis et son Néo-Paris futuriste/détruit mais enchanteur. Et l’ayant récemment fini, je dois vous avouer que c’est effectivement ce qui marque le plus ! Le jeu d’action/plateforme nous met aux commandes d’une dénommée Nilin, jeune femme dynamique et séduisante, qui a perdu la mémoire et se met en recherche de son passé.Sur son chemin, et sans spoiler, disons qu’elle va intégrer une rébellion et profiter de ses capacités afin de « modifier la mémoire » de ses adversaires, au travers de phases de jeu fort agréables.

Le jeu m’a au final laissé une bonne impression, mais balancée par des défauts pourtant évitables. Par exemple, les graphismes, le background et l’ambiance générale du jeu sont à tomber, vraiment ! L’univers est creusé, réfléchi. De nombreuses choses se passent à l’écran dans l’environnement du joueur, donnant ainsi l’impression d’un monde vivant et grouillant tout autour de nous. On est ici dans du bon SF, à la sauce Blade Runner et le joueur lambda aura très vite fait d’accrocher.

Par contre, certains éléments viennent un peu gâcher ce plaisir, comme cette tendance très nette à prendre le joueur pour un crétin obsédé (on est constamment pris par la main et guidé par le joli fessier de madame). De même, si l’histoire est accrocheuse, elle manque un peu de nuances puisqu’on passe rapidement du questionnement presque philosophique (mais pas barbant, car intégré dans le jeu) de Nilin « Qui suis-je, quelles sont nos valeurs exactes / la place de la mémoire dans notre monde ? Ai-je le droit d’interférer dans la mémoire des gens ? » à des questions bien plus terre à terre (et même trop) à base de : « Et maintenant, à qui je pète la gueule ? ». Surtout que l’héroine n’est pas non plus aidés par des dialogues navrants à base de « Je vais te botter le cul » et autre joyeusetés… Je voulais pas du Nietzsche, mais bon.

Comprenez-moi bien, j’adore les jeux d’actions. Mais simplement, quand on est pas dans du stéréotypé à deux balles, les enchainements sont alors fait à la truelle, et ça c’est dommage ! Du coup, le jeu est réussi, mais pas suffisamment pour atteindre la catégorie des jeux cultes. Et pourtant, on est pas passé loin. Reste à espérer une suite en ce cas, car avec un potentiel pareil, si on corrige les quelques défauts du soft, on peut avoir un très très grand jeu, croyez-moi ! On croise les doigts, donc.

(Et en attendant, à petit prix, ben ça vaut le coup de se laisser tenter).

RM1     RM2

II) Evoland.

On change ensuite de registre pour parler d’Evoland, un petit jeu Steam au prix de 5 € pour l’instant.

Ce jeu reste assez court, mais vous tiendra accroché à l’ordinateur durant quelques heures sans que vous n’arriviez à lacher le pad. D’autant que l’intérêt du soft réside plus, comme pour de nombreux autres jeux indépendants, dans l’expérience générale procurée par le soft que dans les graphismes de fous / le nombre d’heures passées sur le jeu / le nombre de mecs tués.

De fait, le créateur d’Evoland est parti d’une idée assez bien vue : l’upgrade continuel du jeu. En effet, au travers de coffres ouverts par le joueur dans le plus pur style « Zelda », le jeu ne cessera jamais d’évoluer, pour passer du noir et blanc à la couleur par exemple, ou de la 2D à la 3D. Et tout y passe : le décor, la musique, et même les styles de jeux (A-RPG, JRPG et même Hack&Slash !). Bref, on sent bien que le créateur du jeu ne cherche ici qu’à s’amuser (et nous amuser), et copiant et s’inspirant de tous les genres de jeux-vidéos et dans la geek-culture pour nous fournir un jeu « fourre-tout » plutôt marrant et bourré de clins d’œils (l’attaque Kaméhaméha du vilain boss!).

De même, l’ensemble baigne dans une nostalgie « années 90 ». On peut donc facilement le comparer à un 3D Dot Game Heroes. Alors est-ce un grand jeu ? Peut-être pas. Mais au prix où il est, et pour un joueur né dans les années 80 et qui a joué aux Zelda et Final Fantasy des années 90, c’est un jeu qui vaut le coup d’œil, ça c’est sûr !

Allez les g33ks, @ vos manettes, et bon jeu !

Evoland 1     Evoland2

Publicités
commentaires
  1. NeoDandy dit :

    2e fois que j’entends parler d’Evoland, et ça donne envie. Blinding Isaac, dans le même genre, je l’attends avec des crocs accérés sur PS Vita. Et Hotline Miami dans le genre petit jeu … Assez tentant. (Vu que tu es fan de Steam; as-tu vu que le 1er Hotline Miami est en ce moment en grosse promo’?)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s