[Critique] Luther (Saison 3) : une fin digne de ce nom !

Publié: 19 novembre 2013 dans Séries TV
Tags:, , , , , , ,

Luther3

Mais pourquoi les anglais font toujours des supers séries, même les ratées, finalement ? Voilà la question que je me pose après avoir vu la 3ème (et dernière) saison de Luther. En tout cas, elle se sera fait attendre : pas loin de deux ans après la saison 2 ! On l’aurait presque oublié.

Finalement, je suis heureux d’avoir vu la fin, mais aussi heureux que ça se termine. Bizarre. Car en effet, cette série est à la fois géniale et ratée. Mais ce qui est sûr, c’est qu’elle m’a plu. Et pas qu’un peu.

Bilan de 3 saisons inégales, géniales et foireuses en même temps (attention chérie, ça va spoiler !) :

I) Série policière noire, glauque et malsaine

La série Luther (produite par la BBC) dispose d’une ambiance indéniable. Flirtant souvent avec le violent (voire très violent), dans les propos comme dans les actions, elle raconte les aventures de Luther justement, un policier londonien un peu paumé et borderline dans sa manière de mener les enquêtes et faire son boulot de flic.

Le rôle est interprété par Idris Elba, un acteur classieux et particulièrement adulé par les amateurs de séries depuis qu’il a fait ses armes dans The Wire (qu’il faudra bien un jour que je regarde), et a été vu récemment dans Thor ou Prometheus.

De même, la B.O. de la série (musique de base de Massive Attack, excusez du peu) est également excellente et colle réellement à la série, entre rock, punk et grunge. Du tout bon !

Luther-Promo-Saison3

II) N’empêche, y’a moult trucs mal foutus !

Alors, on est d’accord, sur le papier, faut avouer que ça en jette :

  • Un bon gros acteur badass et torturé, qui poursuit des serial-killer dans Londres.
  • On suggère qu’il va même être encore plus ambigu, devenant ami avec le personnage d’Alice, une serial-killer trop maligne pour se faire attraper, quand bien même tout le monde (et surtout Luther) sait bien que c’est  elle qui a fait le coup.
  • Le tout sur fond de série anglaise (autrement dit : on ose faire des trucs, dire des saloperies et on n’est pas politiquement correct si on ne veut pas. Bref, on a des couilles, pas comme chez les ‘ricains).

Cool, donc, a priori !

Sauf que non, car il reste pas mal de trucs mal foutus, dont le pire de tous : des concepts plus qu’intéressants mais pour la plupart abandonnés en cours de route ou pas développés jusqu’au bout. Du coup, on est parfois contrarié, non pas parce que c’est mauvais, mais parce que ça aurait encore pu être cent fois mieux.

En effet, niveau réalisation, le rythme est souvent cassé ou mal controlé, entre parfois trop lent et parfois trop rapide dans les enchainements. De même, certains personnages sont abordés puis aussitôt oubliés dans l’intrigue. Comme par exemple absolument tous les collègues policiers de Luther. Son boss est assez souvent insignifiant, ses collègues presque tous invisibles (figurants power). Seul le collègue direct de Luther sort un peu du lot. Et encore, c’est uniquement en sa qualité de « chevalier blanc » pour servir de faire valoir au personnage principal de Luther « trop torturé, tu vois ? ».

Puis comment ne pas parler d’Alice – l’amie serial-killer –, qui gagne haut la main la palme du « meilleur second rôle le plus bâclé et le moins exploité malgré un potentiel de ouf’ ». Style, on la voit en saison 1, où ça peut devenir bien mais ça n’avance pas beaucoup. Puis en saison 2, elle est totalement absente de l’intrigue. Et enfin, elle revient en saison 3, juste dans les 2 derniers épisodes. Et pour pas grand chose, finalement. Faire coucou en gros. Un véritable scandale que de ne pas avoir plus utilisé le potentiel d’une idée aussi amusante et originale que cette relation d’amitié entre flic et serial-killer.

Par contre, faut relever quand même que – comme à son habitude – Idris Elba pète la classe. Du coup, la série se regarde rien que pour lui. Et dans l’ensemble, les scénarios, serial-killers et comportements des personnages sont relativement crédibles, si bien qu’on se laisse emporter malgré les défauts.

bscap0000

III) Des saisons inégales, mais des risques de scénario qui font plaisir

Alors si le show m’a parfois déçu, il ne faudrait par contre pas croire qu’il est dans son ensemble décevant. Car la série Luther est loin d’être un échec.

Déjà, soulignons le fait que les scénaristes de la série ont pris plusieurs fois des risques : on a quand même eu droit, sur les 3 saisons, à des chouettes rebondissements : qu’il s’agisse de l’assassinat de l’ex-femme de Luther, du collègue flic/traître, des serial-killers jumeaux, … et surtout … l’assassinat du coéquipier de Luther dans l’avant-dernier épisode de la série !

Bref, c’est une série qui a osé, là où d’autres sont prévisibles. Et il faut rappeler qu’elle fait à peine 14 épisodes pour trois saisons (6, puis 4 et 4). C’est dire si le rythme « d’évolution du show » fut soutenu. Une vraie série noire et adulte donc, à ne pas mettre entre toutes les mains.

Conclusion :

Luther est donc, malgré ses défauts, un bon drama bien noir, avec un policier torturé et classe. Une très chouette série pour qui arrivera à passer sur le côté « lent » des premiers épisodes. Si je voulais la comparer, je pense qu’on n’est pas si éloigné d’un Criminal Minds (Esprits Criminels en français dans le texte), avec le côté « grand public » en moins et « noir » en plus.

Si la série ne tient pas toutes ses promesses, il reste qu’elle a néanmoins de l’intérêt et quelques sérieux atouts dans sa manche : un bon acteur, un scénario qui surprend régulièrement et une histoire qui pose parfois l’air de rien des vraies questions de société et sur la nature profonde des gens (le coup du tueur en série qui fait voter les gens via Twitter pour décider si oui ou non il va tuer un pédophile est juste génial!).

Là où les autres pays font des séries qui, lorsqu’elles sont ratées sont vraiment ratées, au Royaume-Unis, on arrive à tourner ça pour que ça soit, finalement, en fait vachement cool ! Ils sont fort ces British.

D’ailleurs, ne partez pas tout de suite après les trois saisons: il y a des rumeurs de film dans l’air …

Luther 3-1     Luther3-2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s