[Mauvaise Foi] Les Esprits Criminels (saison 8) : ça devient n’importe quoi …

Publié: 3 janvier 2014 dans Mauvaise foi, Séries TV
Tags:, , , , , , , , , ,

EC8-2

Salut les geeks !

Alors, ce réveillon de nouvel an ? Bien ou bien ? 😉 J’espère que vous avez bien fêté ça et que vous êtes prêt pour une année nouvelle.

Concernant le blog, j’ai décidé de commencer cette année par … une critique Mauvaise Foi ! Faut avouer que j’aime râler aussi … Sous mon regard inquisiteur, la saison 8 d’Esprits Criminels. Et laissez-moi vous le dire : c’est n’importe quoi. Prendre plus le spectateur pour un débile, je ne pense pas trop que c’est possible. Prêt pour un cassage en règle ? C’est parti !

I) Un casting bien mouvementé

Alors si vous êtes un fidèle de la série, ce premier paragraphe ne vous surprendra pas : Mais c’est quoi ce casting à géométrie variable ? Alors je comprends que les acteurs soient parfois attirés par d’autres projets (ou coûtent trop chers plutôt). Mais là, sérieusement ?!

Pour commencer, citons le départ après 2 saisons de Gideon (à prononcer « Ga-ï-don »), un des « responsables de l’équipe ». Pas cool. Mais bon, soit, ça arrive. Puis le départ de celui-ci a été assez bien négocié et son remplaçant (David Rossi) est désormais un personnage établi et stable. Là où il y a un réel problème, c’est plutôt au niveau du casting féminin …

Parlons par exemple des blondes. Ou plutôt de « la blonde »:  Jennifer « J.J. » Jareau. Le coup de la virer puis la reprendre pour une demie saison sans explication, puis finalement pour des saisons complètes en fait, ça faisait déjà pas très sérieux. D’autant que j’étais plutôt pour son départ tant je trouve la comédienne pas crédible et sans talent. (En vrai, à part avoir un joli minois, elle fait quoi dans la série ?).

Ensuite, n’oublions pas ce nouveau rôle féminin qui n’aura finalement duré qu’une saison : Ashley Seaver. Une explication à son départ soudain ? Non, pourquoi faire ? Suffit de ne plus jamais en parler tiens ! Et c’est d’autant plus dommage que, pour une fois, un personnage féminin disposait d’une vraie histoire personnelle, qui plus est intriguante : une « profileuse » dont le propre père était lui-même un tueur en série. Mais non, l’autre blonde – J.J. – étant définitivement revenue : EXIT la nouvelle (faudrait pas avoir 2 blondes non plus !). Donc, merci d’être venu garder la place pour une saison…

Parlons ensuite « des brunes » : je n’ai jamais vu un tel bordel dans un show TV ! A croire que les producteurs ont quelques chose contre cette couleur de cheveux. Si je résume, on a d’abord eu Elle Greenaway pendant deux saisons. Remplacée par Emily Prentiss. Qui est partie pour une saison (du coup, plus de brune du tout en fait). Puis elle est revenue. Et maintenant, pour cette saison 8, devinez quoi ? Elle est RE-partie ! Du coup, nouvelle brune dans l’équipe : Alex Blake.

Et comment on nous la présente ? En disant : Ouais, en fait c’est une badass profileuse super balèze. Et l’équipe la connaît déjà ». Voilà-voilà ! Comment ça on en a jamais parlé au spectateur avant dans la série et c’est un peu du foutage de gueule ? Ben ça, on s’en fout mon gars ! Résultat: 2 épisodes plus loin, elle est méga pote avec tout le monde, ils se font des bouffes, et c’est même la confidente de certains (ben tiens, évidemment ! Si je dois parler avec quelqu’un d’un problème personnel, je vais sûrement le dire à ma nouvelle collègue qui vient d’arriver, plutôt que d’aller voir quelqu’un avec qui je bosse depuis de nombreuses années! Euh … what ?!?!)

C’est vraiment ça le problème avec les personnages de la série : à part les « acteurs fidèles », tous les autres sont inter-échangeables (et « inter-échangés » d’ailleurs). Du coup, comment se sentir intéressés un minimum par eux et leurs petits problèmes ? La plupart du temps, ils n’ont de toute façon qu’une ébauche de personnalité ! C’est tout simplement impossible.

EC8-1     EC8-3

II) Un fil rouge … mais surtout pas trop

Nouveauté également pour cette saison : un fil rouge qui réalise un lien entre les épisodes. Si c’est une excellente idée à la base, le problème vient de la mise en place : ce fil rouge est moisi, et surtout une grosse excuse même pas bien utilisée.

En gros, on rajoute une minute (voire moins) à un épisode sur trois, où on vous montrera une main « trop dark evil », ou un couteau ensanglanté avec une musique mystique « tadaaa ». C’est ça le tueur récurrent de la saison. Voilà donc comment on exécute la mise en scène du leitmotiv de la saison : à la truelle et fait par un aveugle qui cadre visiblement comme une merde.

Pareil pour le double épisode final: complétement foireux … On a juste deux épisodes mis ensemble, sans aucun lien entre eux. Pourquoi les avoir mis ensemble alors ? Et bien, parce qu’à la fin de chaque saison, on fait un épisode double. Du coup, les scénaristes ont mis les 2 derniers épisodes en un, même si ce sont deux intrigues totalement différentes. C’est la seule et unique raison.

Enfin, ma plus grosse critique concerne la révélation finale et son développement (attention, spoil) : lorsque, dans le dernier épisode de la série, l’on voit un personnage – la chef d’équipe Erin Strauss – mourir, tué par « le tueur du fil rouge ». S’en suit un moment kro kro trist 😥  😥 avec David Rossi  « tout ouin-ouin » car il aimait Erin. Ouais, ‘fin sauf qu’on s’en fout. Et pas qu’un peu…

Et non, c’est pas que je suis « un sans-cœur » (quoique 😉 ). Mais surtout parce que cette amourette était absolument négligeable. D’ailleurs, il est probable que beaucoup l’avaient oublié totalement, voire que certains la découvriront à ce moment là. Et c’est normal puisque si, oui, on y faisait une vague allusion quelques (dix ?) épisodes auparavant, ensuite, on n’en parlera plus jamais ! Et voilà qu’on nous fait le coup des violons et du  « ouin, ouin, l’agent Rossi il é kro kro maleureu ! Sétait carrément la fêm de sa vie 😥 ». Ouais, ben désolé, mais vu qu’on a à peine évoqué la romance avant, qu’on en a plus jamais parlé et qu’on a vu le personnage d’Erin 3 fois sur la saison, ce moment « d’émotion », c’est juste loupé. On n’en a vraiment rien à cirer et c’est toute la mort du personnage qui ne juste sert à rien.

Surtout qu’à la fin, 2ème grosse révélation : qui était le tueur-du-fil-rouge-pourri ? Un random guy que personne n’avait vu avant ! Ils auraient quand même pu prendre un personnage récurrent de la série (ou au moins, nous le faire passer sous le nez en arrière-plan sur certains épisodes pour dire de). Mais non, là c’est juste un mec pris au hasard qu’on a jamais rencontré ni vu avant. Un peu comme si je montrai le 1er mec que je croise en rue en vous disant: « Ah, au fait, c’est lui ! ». Super quoi …

De toute façon, l’équipe l’attrapera en 3 minutes chrono vu qu’on a perdu pas mal de temps avec le violon et Rossi (vive le Jet qui vole à la vitesse de la lumière et les Deus Ex Machina). Ah ben géant dis donc ! Tout ça pour ça ? On ne se foutrait pas un peu de ma gueule du côté des scénaristes ?

EC8-4

III) Conclusion : on ne change pas une équipe qui … car on est des gros fainéants !

En conclusion, vous aurez compris : je suis assez déçu par cette saison 8, ou plutôt par le fait que les créateurs de la série nous prennent vraiment pour des gros débiles.

Alors, tout n’est pas à jeter et cette saison est dans l’ensemble bien meilleure que les précédentes. Ceci grâce à des idées bien trouvées, comme une certaine variété dans les serial-killers de cette année, et surtout l’idée de la petite amie de Spencer Reed (mais quitte à la tuer, pourquoi ne pas avoir fait CA comme dernier épisode, bon sang ??? Là, on aurait tenu un super season-final !). Enfin, notons le progrès : les scénaristes ont enfin compris qu’en mettant un fil rouge entre les épisodes, c’était mieux. Même si – vraiment – ça a été supra mal fait pour le coup. Espérons qu’ils auront pigé comment ça fonctionne pour la saison 9 !

Alors j’avoue, je regarderai encore cette série pour son côté distrayant (comprenez, cerveau éteint). Mais franchement, c’est juste du gachis de potentiel à ce niveau là. Et ça en devient n’importe quoi. On nous prend (pas qu’un peu) pour des cons…

Si c’est ça être scénariste, Hollywood, contactez-moi, je vous fais mieux pour moins cher !

EC8-6

PS : Pour finir quand même sur une note gentille, je vous souhaite à toutes et tous : BONNANNEEE 2014 !!!  😀

Publicités
commentaires
  1. Warzokh dit :

    Assez d’accord avec ton analyse mais tu aurais pu en rajouter une couche lors de l’épisode final:
    Alors que la plupart de l’équipe est prisonnière, Rossi pleure comme une madeleine et tout à coup l’équipe est libérée et tout explose…wtf???

    J’aurai encore préféré que Rossi vienne les sauver après avoir vengé sa blondasse mais là rien, on nous donne aucune info du comment ils s’en sortent.

    On nous prend vraiment pour des c***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s