[Critique] Suits (saison 2) : Toujours aussi bon !

Publié: 17 avril 2014 dans Séries TV
Tags:, , , , , ,

Suits 2-1

Salut les geeks !

Désolé de ne pas avoir publié depuis quelques temps, mais si vous voulez tout savoir, j’ai été pas mal occupé ces derniers temps, particulièrement par mon déménagement. Mais les choses sont désormais bien rentrées dans l’ordre. Je reviens donc aujourd’hui avec un article sur une série dont je vous disais déjà du bien ici à savoir: Suits.

Pour cette saison 2, nous voilà donc reparti avec Mike Ross, ce génial surdoué – au passé de délinquant – bien décidé à continuer à se faire passer pour un brillant avocat dans le prestigieux cabinet new-yorkais de Pearson Hardman, à l’aide de son mentor, le talentueux et arrogant avocat Harvey Specter.

Et dans cette nouvelle saison, le moins que l’on puisse dire, c’est que ça tire à boulets rouges. Alors, saison réussie ou on ? Réponse ci-dessous :

I) Une intrigue prenante et des personnages en évolution

Comme je vous le disais dans mon préambule, l’intrigue de cette saison est plutôt animée, puisqu’elle consiste – je résume fortement pour éviter de spoiler – en une série de batailles juridiques rangées entre d’une part, le bureau de ces avocats chers à nos cœurs, et d’autres part, une série d’ennemis de plus en plus coriaces au fil des épisodes (certains allant même jusqu’à revenir plusieurs épisodes après pour tenter des basses vengeances !).

Par ailleurs, cette saison est résolument plus « complexe » dans ses relations entre les protagonistes. Qu’il s’agisse de Jessica, Harvey, Donna, Louis (etc, etc), tous évoluent beaucoup sur cette saison au niveau de leur caractère, et on en apprend un peu plus sur leurs motivations propres. Enfin, certaines affinités entre les personnages évolueront au fil des épisodes, en bien ou en mal.

Il y a donc un plaisir évident à regarder cette série tisser des liens entre les protagonistes et faire des rapprochements … pour parfois tout détruire dans l’épisode qui suit ! Les scénaristes maitrisent leur sujet, et on les accompagne avec grand plaisir dans cette aventure.

Suits 2-2

Le « petit dernier » prend peu à peu de l’assurance dans le cabinet.

II) Quelques petits défauts (quand même)

Évidemment, tout n’est pas parfait non plus dans ce show. Et je m’en voudrais de ne pas relever quelques défauts constatés de ci de là.

Alors bien-sûr, vous vous en doutiez surement, il faut faire abstraction du fait que niveau juridique, c’est assez bien n’importe quoi. Et en tant que juriste, ça me fait souvent sourire. Alors ok, le droit américain est différent du droit belge ou français, mais je ne pense pas avoir vu durant mes cours ou dans mes bouquins le couplet « on résout toute la problématique en 5 minutes avec un article de loi que je sors de mon chapeau ». Ou bien, dans ma vie professionnelle, le coup du « Je vais parler à la plaignante et elle va comprendre dedans-son-petit-cœur que ce qu’elle fait, c’est mal ». C’est évidemment complètement faux, voire carrément illégal sur certaines procédures d’ailleurs.

Un autre défaut que je reproche à cette saison 2, c’est le fait que les relations amoureuses en général sont assez foirées. Si je passe sur celles, simplement bâclées, d’Harvey, permettez-moi un mot quand même sur celle du second personnage principal, Mike : Alors bien-sûr, la romance n’est pas – du tout – l’objectif de la série, mais quitte à en faire, autant la faire bien. Ou alors, on passe son tour (en tout cas, c’est comme ça que je le vois). Car si c’est pour nous refaire encore le coup du « Je t’aime – Moi non plus » avec Mike/Rachel, c’est lourd. On avait déjà ça il y a plus de 10 ans avec une autre Rachel justement, et un certain « Ross ». Et en plus, c’était plus drôle / mieux fait. Alors, s’il vous plait messieurs les scénaristes, il serait temps de faire autre chose !

Suits 2-3     Suits 2-5

III) Conséquences

Mais si je râle un brin sur ces légers défauts, je précise néanmoins qu’on oublie finalement très vite ces imprécisions pour se concentrer sur l’intrigue générale de la saison, et surtout sur les personnages. En effet, ils sont – c’est une chose rare – tous extrêmement réussis (les seconds rôles arrivant même parfois à piquer la vedette aux stars de la série, c’est dire !). Difficile donc de trouver à redire quand on a tant de qualité devant soi.

Au final, et malgré un season-final un brin décevant dans son absolue ‘non-prise de risque’ (à l’inverse de ce qui s’est passé dans toute la saison d’ailleurs), cette série reste vraiment agréable à regarder.

C’est assurément un show auquel il faut s’intéresser. Et la 4ème saison encore en production prouve d’ailleurs facilement mes dires…

Suits 2-4

Mais toujours, Harvey reste l’homme de la situation, LE mentor par excellence !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s