Articles Tagués ‘saison 1’

Arrow 1

Bonjour/bonsoir les gens !

Comment ça va bien ? Si je prends la plume (ou le clavier) aujourd’hui, c’est pour vous parler d’une nouvelle série à accrocher à mon palmarès : Arrow.

Il s’agit ni plus ni moins d’une série type « super-héros » qui reprend les aventures de l’Archer vert, aka Oliver Queen, héros déjà rencontré dans la série Smallville par Justin Hartley, pour les amateurs du genre.

Alors, série sympa ou série caca ? (jeux de mots de merde, check!). (Oh, encore une fois !). Bref, c’est-y-bien ? Réponse ci-dessous : (suite…)

Publicités

Grimm1

Bonjour à tous !

Nouvelle série, et nouvel article sur le blog. Cette fois, c’est Grimm qui s’y colle, une série de policier / fantasy développée par la chaine américaine NBC. J’en suis à la saison 1, 22 épisodes, et mon bilan – comme l’indique mon titre – reste mitigé. Pour le détail et mon analyse, c’est en dessous, et … c’est parti !

I) Un concept intéressant

L’intrigue de Grimm est basée sur le personnage central : le détective Nick Buckhardt, de la police de Portland. Celui-ci découvre un jour qu’il est un descendant de la famille Grimm, et qu’il est un des seuls capable de voir des créatures mythologiques ayant pris forme humaine pour se dissimuler parmi les humains. Seulement, si certaines créatures sont pacifiques, toutes ne sont pas bien intentionnées. A notre héros donc de défendre les humains contre les menaces que représentent certains monstres.

Le concept de Grimm est en effet assez sympatoche, puisqu’il s’agit en fait d’une grosse excuse pour amener tout un tas de monstres et bestioles en tout genre, des Contes de Grimm justement, dans la vie quotidienne, partant du postulat que ceux-ci se dissimulent parmi nous. Et de voir dans chaque épisode les transformations en monstre de comédiens du show. Ce qui est particulièrement divertissant d’ailleurs, c’est de voir que les acteurs sont choisis judicieusement pour intégrer le rôle d’un troll/une souris / un castor / que sais-je encore …

(suite…)

bscap0000

Salut à tous !

Au programme de ce nouveau billet, un article sur une « petite nouvelle » dans les Shows TV, mais qui monte – qui monte et gagne beaucoup à être connue : Revenge.

Produite par la chaine américaine ABC (Once Upon a Time, Nashville et surtout Castle), la première série compte 22 épisodes, tandis que la seconde saison actuellement en cours aux USA en est au 18 ou 19ème épisode. Autant dire qu’il est temps de prendre le train en marche pour les amateurs de séries.

Et autant dire que j’ai adoré regarder « Revenge ». Par conséquent, mon article est garanti 0% spoil, mais 100% donneur d’envie de regarder !

I) Un concept ancien mais toujours sympathique

Le concept de la série est en effet relativement peu original : la vengeance (noooonn ? 😀 ). Plus précisément, les scénaristes ont déclarés s’inspirer de l’histoire du Comte de Monte-Cristo, un livre d’Alexandre Dumas (‘savez : Les 3 mousquetaires, toussa) qui raconte la revanche d’un ancien noble trahi par tous ses amis et envoyé injustement en prison. A sa sortie, de nombreuses années plus tard, le Comte décide donc de se venger de tous ses anciens « amis », en les tuant chacun à leur tour !

Pour le show, il s’agit ici d’une intrigue très semblable, à savoir le destin d’Amanda Clarke, dont le père a été injustement condamné comme terroriste et fraude de sociétés, portant le chapeau à la place d’une (très) riche famille. Bien décidé à se venger d’une manière ou d’une autre, elle revient des années plus tard sous le pseudonyme d’Emily Thorne, et avec l’objectif de détruire entièrement cette maudite famille et tous leurs amis. Et elle a eu le temps de réfléchir à un plan … diabolique !

(suite…)

Justified 1

Salut à tous !

Aujourd’hui sur le blog, une nouvelle critique série TV, à savoir celle de Justified, série dans la veine de DeadWood s’il fallait comparer.

Dans le show critiqué ce jour, on trouve donc : des flingues, de l’alcool, des gonzesses et des méchants. Et tout ça dans l’univers d’un Texas profond bien bouseux, où les gens sont cons, racistes et ont tous un flingue à la ceinture.

Bref, bienvenue dans un western moderne, bienvenue à Justified !

I) Justi-quoi ?

Justified est une série qui me semble relativement peu connue, produite par la chaîne FX (comme American Horror Story, d’ailleurs). En effet, je suis fan de séries depuis de loooongues années, et j’en ai très peu entendu parler autour de moi, alors même qu’on en reste actuellement à la quatrième saison.  C’est donc pas vraiment nouveau… De même, j’ignorais jusqu’alors totalement que c’était l’acteur Timothy Olyphant (Scream 2, ou plus récemment Die Hard 4 ou Hitman) qui jouait le personnage principal du show TV.

Le fait que la série soit déjà si avancée, et que son acteur principal soit plutôt « reconnu » dans le monde du 7ème art (cinéma, toussa toussa) m’ont donc incité à m’intéresser plus avant à cette série, histoire de rattraper un peu mon ignorance et de voir ce que ça valait vraiment. D’autant qu’il faut bien avouer que la série se démarque des autres shows qu’on a l’habitude de voir (cfr mon paragraphe plus bas)

(suite…)

Primeval New World 1

Salut à tous !

Nouvel article sur le blog sur la dernière série que j’ai visionnée (mon côté maniaque série-o-phile n’est plus à souligner 😉 ), j’ai nommé : Primeval : New World (Les Portes du temps : Un nouveau monde, en français dans le texte). Une série produite par la chaîne canadienne Space, et pour le moment encore non diffusée en Europe (faut dire qu’elle s’est terminée mi-février 2013).

Alors comme d’hab’, deux parties dans mon article : une pour introduire la série, son histoire, ses acteurs, etc, et l’autre pour parler de l’intrigue et spoiler comme c’est pas permis !

C’est parti …

I ) La série

Primeval : New World. Alors déjà, pourquoi « New World » ? Car il s’agit ici d’une « spin-off »  – une série dérivée d’une autre – de la série originale Primeval : Les portes du temps (anglaise quant à elle). Ici, il s’agit d’une production canadienne pour ce remake, mais les amateurs de série savent déjà que ceux-ci sont capables de réaliser de chouettes séries aussi (par exemple, Warehouse 13, ou Les enquêtes de Murdoch que j’ai récemment chroniqué).

Le speech ?  Au Canada, des failles spatio-temporelles apparaissent soudainement, et d’étranges choses semblent en sortir. Evan Cross, un inventeur de génie ayant fait fortune, découvre par hasard une de ces anomalies. Il décide alors de créer le groupe « Projets Spéciaux » afin d’examiner ces surprenants portails. C’est le départ d’une drôle d’aventure…

(suite…)