Articles Tagués ‘Séries’

The-Walking-Dead-Season-3-1

Bonjour à tous, zombies ou non !

Alors au programme de cet article, vous l’aurez deviné, on va donc parler de The Walking Dead, la série fétiche d’AMC. Si vous me lisez parfois, vous devez déjà savoir que la saison 2 m’a laissé un goût amer de par son côté incohérent et mollasson (à lire ici).

Qu’en est-il de la saison 3 ? Est-ce cette fois un peu mieux ? Oh que oui ! 100 fois oui même ! Tout de suite, voici donc ma critique et un petit compte-rendu de la saison 3 de « TWD », pour les intimes.

PS : A noter que je ne spoilerai le scénario que dans le 3ème paragraphe (« attention chérie, ça va spoiler »). Sautez donc d’un paragraphe pour ceux qui veulent se garder la surprise de l’intrigue. Le reste peut quant à lui être lu sans souci.

I) Une série avec une base solide

TWD est une série qui part d’un comics. Je ne vous ferai pas l’affront de répéter mon billet sur la saison 2, mais au risque de me répéter : il y a donc de la matière, ‘des trucs à raconter’. Et cette fois, contrairement à la saison d’avant, ils choisissent de balancer des trucs intéressants. Tant mieux ! Parce que faire des épisodes de remplissages ou sans contenu, alors qu’il y a plein de choses à dire, c’est un peu con, m’voyez ?!

Bon point donc !

De même, j’apprécie particulièrement le fait que l’intrigue de cette saison tourne autour d’une prison (je ne détaille pas plus). L’univers et l’ambiance change donc un peu. Et cela rajoute encore à l’impression fortement présente dans les comics, à savoir que : « les plus dangereux ne sont pas les zombies, mais bien les survivants prêt à tout pour protéger ce qu’ils possèdent ». On est ici dans la loi du plus fort, la « loi de la jungle ». Et c’est cool !

De même, autre gros point fort : les membres du groupe n’agissent plus comme un tas de pucelles effarouchées, et n’hésitent plus à buter du zombies quand il faut. Et de manière plutôt intelligentes d’ailleurs (planqués derrière des grilles, en visant uniquement la tête ou les attirant avec du bruit, etc.). Re-Tant mieux ! Ça commençait à me saouler de voir des gens se faire tuer bêtement !

A noter également que dans cette saison, le gamin du Shérif (Carl) n’est ENFIN plus à baffer toutes les trente secondes. Il est assez discret dans l’ensemble cette saison (vous verrez), et agira même une ou deux fois de manière plutôt logique et sensée. Tant mieux, car avec le personnage de Lori (sa mère, la femme de Rick), ce sont vraiment les deux « re-lou » du groupe. Ceux que, perso, je donnerai en pâture immédiatement en cas d’attaque de zombies, histoire de gagner du temps et de faire d’une pierre deux coups vu qu’ils sont chiants (je sais, je suis un vilain).

Bref, la série retourne à ses bases de comics, et ça, c’est bien !

TWD3 3    TWD3 4

(suite…)

White Collar 1

Salut à tous les potos !

Aujourd’hui sur mon blog, un article pour vous parler d’une série que j’affectionne particulièrement : White Collar.

Alors, avec « W.C. » (blague pourrie, check !), on en est déjà – le temps passe vite -, à la saison 4. Kesseussé ? Que vaut la série ?  Réponse tout de suite !

I) White Collar : Une chouette intrigue de base

J’aime assez comparer la série à ce à quoi ressemblerait l’hypothétique suite du film « Attrapes-moi si tu peux », avec Léonardo Di Caprio. En effet, à la fin du film, le héros, ex-voleur / faussaire /arnaqueur professionnel,  rejoint l’équipe du flic tenace qui l’a arrêté. Et de former une team « badass » qui va attraper les méchants comme pour rire ! Et bien, c’est exactement l’intrigue de base de White Collar (FBI Duo très spécial, en français *très moche* dans le texte). Dans la série, l’on suit l’intrigue d’un duo de choc, à savoir le séduisant gentleman-cambrioleur Neal Caffrey (Matt Bomer) et le très rusé enquêteur du FBI, Peter Burke (Tim DeKay), au travers de leurs aventures afin de coffrer les voleurs, faussaires et autres arnaqueurs de grand chemin.

La série est essentiellement basée sur ce duo de personnages que tout oppose. Entre un flic droit dans ses bottes et un ex-arnaqueur coffré par le premier, et qui a du mal à renoncer à ce pour quoi il est sacrément doué, l’entente n’est pas au départ des plus cordiales ! Si l’idée n’est pas nouvelle, le traitement qui en fait est très correct, les comédiens sont bons et ont la gueule de l’emploi. Résultat : ça fonctionne plutôt bien. De même, certains rôles au départ secondaires prendront petit à petit de l’importance dans le show, comme celui de la femme de Peter, Elizabeth Burke, jouée par la voluptueuse Tiffani Amber Thiessen (Beverly Hills 90210), ou les rôles du meilleur-ami-de-Neal-et-aussi-carrément-arnaqueur Mozzie (Willie Garson) ou encore de l’enquêtrice d’assurance Sara (Hilarie Burton).

(suite…)

Awkward 1

Salut les gens !

Awkward est la nouvelle série d’ados produite par MTV. Il s’agit typiquement d’une sitcom humoristico-romantique, avec  Ashley Rickards, Beau Mirchoff  et Brett Davern en comédiens principaux.

Le but de la série n’est pas de révolutionner le genre, mais bien d’offrir un petit plaisir au quotidien. Une série à voir chaque jour et qui détend, sans se prendre la tête. Et, ma foi, les scénaristes s’en sortent assez bien ! Je ne résiste donc pas à la tentation d’en parler un brin ici.

(suite…)

Bones1

Salut à tous !

En ce beau jour (ou pas, en fait j’ai une chance sur deux), j’ai choisi de vous parler cette fois de la série Bones, et plus précisément de la 7ème saison de notre duo de choc.

Maintenant, vous connaissez le principe de mes articles : un 1er paragraphe général pour traiter de la série dans son ensemble et amorcer la saison, et un 2ème qui vous donnera mes impressions en général sur son contenu. Ce dernier est à éviter de lire donc, si vous comptez visionner la saison et voulez absolument éviter le moindre spoil (quoi que, pour cette série, OSEF un peu, c’est pas le but).

I) Bones : une série policière parfois trash

Bones est une série classique du type « policier » dont l’intrigue est relativement simple à expliquer : Temperance Brennan est une anthropologue de renom, qui n’a pas son pareil pour « faire parler » les cadavres et les os en tous genres. D’un seul fragment d’os, elle peut déterminer le sexe, l’âge, et tout un tas d’informations essentielles. Accompagné de Seeley Booth, un agent du FBI, ils mènent donc des enquêtes pour identifier les causes de la mort, voire identifier le meurtrier de ces pauvres personnes en état de squelette/pièces détachées/morceaux putréfiés (au choix).

(suite…)

kyle xy 1

Yop les gens !

Comme vous voyez, pour une fois, je fais dans le « vieux » pour mes séries (et dans les rimes pourries pour mes titres aussi, soit dit en passant). En effet, je vais vous parler aujourd’hui d’une saison de série que je devais regarder depuis au moins 3 ans… : la saison 3 de Kyle XY.

I) Kyle XY : série pour ados, mais c’est quand même bien !

Kyle XY est une série produite par la chaîne américaine ABC, entre les années 2006 à 2009, et comptant trois saisons.

Le speech, relativement sympathique : Un jeune homme se réveille un jour, totalement nu au beau milieu de la forêt. Ce dernier n’a aucun souvenir et pas de nombril. Semblant n’avoir absolument aucune connaissance, il est recueilli par une famille adoptive qui le surnommera Kyle. Extrêmement rapidement, le jeune garçon va développer des capacités physiques et intellectuelles totalement incroyables. Quasiment inhumaine, en fait. Mais qui est cet étrange garçon ? D’où vient-il et de quoi est-il capable exactement ?

(suite…)